REVIEW ON NOUVELLE CHRONIQUE (FRA)

Créé en 2002 sous la forme d’un one-man-band par Vincent Vega, HATE INC. sort son premier album en cette année 2011. Aujourd’hui fort d’un line-up complet, les italiens s’engouffrent dans les méandres robotiques du Metal Indus.

Et sans renouveler la scène d’aucune manière, ce premier jet est ma foi plutôt fort agréable, grâce à des compositions efficaces et variées. La plupart des titres sont assez soft, c’est à dire qu’ils penchent plus du côté Rock/Metal à la DOPE que du pilonnage mécanique Fear Factorien. D’ailleurs c’est le seul reproche que je ferais à l’album, c’est le manque de brutalité, que l’on retrouve sur seulement trois titres, “Breed”, “Harangue” et “Learn To Love (Yourself)”. Le reste navigue entre le Rock/Metal (“Hypnotist”), le Gothique (“Dissatisfaction”), et l’accalmie de fin d’album (“Tear”), le tout sur fond de boucles électroniques. On retrouve, au fil des morceaux, les éléments clés du Metal à la sauce industrielle, à savoir les riffs simples et accrocheurs, les rythmiques martiales, les sons digitaux et les nappes de clavier futuristes. Petits reproches au passage, le clavier guilleret sur “Dissatisfaction” est un peu trop présent à mon goût et le titre “Made In Chains” manque de puissance. On ressent également quelques influences notamment sur les refrains de “Breed”, “Made In Chains” et “Without Your Skin” qui font penser tour à tour à SYBREED, SPINESHANK et ROB ZOMBIE.

Les éléments électroniques et la voix rauque et éraillée de Vincent Vega se fondent parfaitement aux compositions métalliques du groupe, même si on espère un regain de brutalité sur le prochain album. Bonne découverte pour ma part !

Tankkore

direct link: http://www.metalland.org/chronique-3178-hate-inc-art-of-suffering

2011-06-21T12:48:08+00:00